FANDOM


Book Légende Arthurienne

La légende arthurienne ou cycle arthurien est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du Roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal.

Il n'existe pas une légende arthurienne, mais des légendes arthuriennes. Cela est dû aux nombreux auteurs qui ont assemblé ces traditions au cours des siècles, depuis les premiers moines collecteurs jusqu'aux écrivains qui l'ont enrichie, comme Chrétien de Troyes ou plus récemment Xavier de Langlais. Ainsi le nom des personnages et les circonstances de leur vie (jeunesse, hauts faits, mort) varient d'une époque à l'autre, d'un pays à l'autre.

Il existe cependant une unité de lieu : le Royaume mythique de Bretagne, et une unité de temps : la fin du Vème siècle et le début du VIème siècle, lorsque les Romains viennent de quitter l'Île de Bretagne, période des grandes invasions qui précédèrent et suivirent la chute de l'empire romain d'Occident. Il ne s'agit donc pas à l'origine de personnages médiévaux, même si leur popularité en France a été portée par des écrivains du Moyen Âge.

La légende arthurienne doit son succès à son statut de double récit. D'un côté Camelot, utopie chevaleresque, défaite par les conflits entre Arthur, Lancelot et Mordred, entre autres. De l'autre la fabuleuse quête du Graal, entreprise par de nombreux chevaliers, dans laquelle beaucoup échouent (comme Lancelot) et de rares élus réussissent (son fils Galahad, notamment aidé de Perceval).

LégendesModifier

Légende ArthurienneModifier

Arthur est le fils d'Ygerne et D'Uther Pendragon qui, avec l'aide de Merlin, prit l'apparence du véritable mari d'Ygerne pour parvenir jusque dans son lit. Ygerne avait déjà une fille du Duc de Tintagell, Morgane qui deviendra par la suite la fameuse Fée, grande prêtresse du culte de Beltane vouée à la Mère-Lune sur l'île cachée d'Avalon.

Enfants, Arthur et Morgane sont séparés ; Arthur est élevé par Merlin et Morgane par Viviane, "la Dame du Lac", Grande prêtresse de Beltane avant Morgane. À l'adolescence des deux enfants se produit l'un des deux événements dont découleront leurs ennuis futurs : durant la nuit des festivités de Beltane, la jeune Morgane, masquée, doit s'offrir au jeune homme, masqué également, qui a tué le Roi des cerfs. Plus tard, Morgane découvre que ce jeune homme n'était autre qu'Arthur. De cette union naît Mordret, dont Morgane abandonne l'éducation à sa tante, Morgause, avide de pouvoir. Cela conduit au deuxième événement majeur : Morgause maudit Guenièvre, femme d'Arthur qui ne pourra par la suite pas avoir d'enfant, ce qui lui permettra, en son temps, de mettre Mordret sur le trône, enfant qu'elle aura pris soin d'éduquer selon des principes qui la mettront en avant bien entendu.

Lorsqu'il apprend qu'il a un fils de sa demi-sœur, Arthur fait exécuter tous les nouveaux nés de la région ; une précaution qui ne sert à rien. Guenièvre, stérile, va se réfugier dans les bras de Lancelot, très grand ami d'Arthur. Mais les manigances de Mordret l'obligent à agir ; Guenièvre et Lancelot fuient après avoir exterminé la quasi totalité des chevaliers de la Table Ronde.

Puis, dans une dernière bataille opposant les derniers chevaliers aux Saxons venus envahir la Grande Bretagne, Arthur affronte et tue son fils, passé à l'ennemi, non sans avoir été lui même blessé à mort sous les coups de Mordret.

Avant de mourir, Arthur rend Excalibur à la Dame du Lac et disparaît lui même dans le lac.

Les Chevaliers de la Table RondeModifier

MordredModifier

Mordred est le fils du Roi Arthur et de sa demi-sœur Morgane.

Alors que Merlin avait prédit sa naissance, le Roi Arthur cherchait à se débarrasser de cet enfant incestueux, en vain. Il aurait par la suite envoyé tous les enfants nés le même jour que Mordred dans un bateau sur la mer. Le bateau coula, mais Mordred fut le seul survivant.

Jusqu'à l'âge de quatorze ans, il fut élevé par un brave homme du nom de Nabur, puis fut amené à la cour où ses véritables origines lui furent révélées. Il était le plus beau chevalier de la cour et rencontrait un grand succès auprès des dames. Son air ténébreux fit beaucoup d'envieux et fut aussi à l'origine de tromperies conjugales.

Il devint un temps chevalier d'Arthur et participa à quelques joutes et tournois, qu'il perdit la plupart du temps. Il ne respectait d'ailleurs que très rarement les règles de courtoisie qui régissaient les tournois, ne faisant qu'augmenter sa réputation de chevalier traître et perfide. Il était fort libertin, et ne se privait pas de courtiser toutes les dames, même celles déjà mariées. Il était détesté par les autres chevaliers pour son caractère fourbe et sournois.

Mordred viole, séduit ou encore enlève Guenièvre, selon les récits, et blesse mortellement son père, Arthur, lors du combat de Camlann. Arthur porte alors le coup fatal à son fils.

Adaptation dans la sérieModifier

Cette page utilise du contenu sous licence Creative Commons de Wikipedia (voir les auteurs).

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard