FANDOM


Bonjour à tous chers contributeurs !

Je crains d'avoir plus qu'abusé de votre patience, mais me revoilà avec un billet !
(J'vous avais manqué hein, pas vrai ? Pas vrai ? Non ? Ah, bon…)

À la base, ce billet avait pour but de revenir sur les événements de juillet comme le débat concernant la Méchante Reine, et dans un registre beaucoup plus léger les nouvelles du Comic-Con de San Diego.

Finalement, les principales mesures ont pu être prises en mon absence. (On pourrait s'accorder à dire : tant mieux ?)
Malheureusement, et je vous supplie tous de croire que je suis le premier à le regretter, tout ne s'est pas exactement passé comme prévu de mon côté. Et il a semblé, quelque part, que je ne parlais presque jamais de moi ici, ce qui a pu accentuer certains aspects de ces derniers mois. C'est parti.

Alors, pourquoi cette absence et ce silence ?

Début juillet, le 9 précisément, j'ai déménagé. Je suis passé d'un petit patelin à un autre, cette fois-ci dans une maison toute neuve, tout juste finie d'être construite sur un terrain acquis par ma famille plus d'un an auparavant. Ce n'est que quelques semaines avant la date "fatidique" que l'on m'a informé que nous nous retrouverions sans internet pendant tout le reste de l'été. De plus, il devenait urgent pour moi de changer de téléphone (hormis qu'il ne supportait pas Pokémon Go, on ne parvenait surtout plus à m'entendre, ce qui m'a entre autres coûté un éventuel entretien d'embauche…), impliquant obligatoirement un nouveau forfait 4G, suite au rachat de mon opérateur de l'époque par une autre compagnie. Forfait devant prendre le relais aux environs du 23 juillet, si je ne m'abuse. Néanmoins, mon premier forfait 3G de 500Mo était pratique : le solde épuisé, le débit était simplement réduit, mais jamais coupé. Je pouvais alors m'en servir comme relais wifi pour mon ordinateur pendant au moins quelques jours.
Une fois installés dans notre nouveau chez-nous, nous sommes quand même partis en vacances pendant une semaine, côté Atlantique. C'est durant cette semaine que l'affaire "Regina" est tombée.

Rwo et melty

Dramatisation de Rwo coupé d'internet. Dramatisation.

Et finalement, en rentrant chez moi, le forfait de mon nouveau téléphone activé, j'ai voulu publier ce fameux billet. Mais la manœuvre n'a pas marché : mon nouveau forfait 4g de 1Go a flambé en quelques heures (minutes ?) ! Et là, pas de réduction de débit, coupure totale. Pas de relais possible. Je devais attendre fin août pour retrouver mon forfait. Pendant des semaines, je devais ainsi me contenter du wifi des espaces publics. Je précise que je n'ai pas d'ordinateur portable ni tablette, donc cela restait difficile voire impossible d'en profiter pleinement (les modèles catégorisés comme les infoboxes ou les codes js/css me sont par exemple inaccessibles, pas moyen d'y toucher). Et bien sûr, vivant dans un bled relativement paumé et mal desservi jusqu'à ce mois-ci, il fallait en plus que je me déplace assez loin.
J'en ai finalement profité pour prendre de la distance, et c'est ce qu'avait pressenti Lady Junky. J'ai ainsi appris la nomination d'Attruti et EvilWitch (qui ont en effet ma confiance) comme administrateurs, chose que, comme Attruti l'a d'ailleurs mentionné dans son billet de début de mandat, j'espérais justement pouvoir mettre en place.

Le 22 août, mon forfait a été enfin renouvelé. J'ai pu alors activer une application fournie par mon opérateur de façon à profiter de points d'accès wifi bien plus proches de chez moi. Pourtant je ne suis pas revenu de façon manifeste sur le wiki, seulement par l'intermédiaire de nos nouveaux admins. Chose qui a, d'après ce que j'ai compris, agacé un certain nombre. J'ai malgré ça maintenu cette distance, profitant de ce "congé" en espérant quand même que la situation s'améliore enfin. Jusqu'à ma rentrée universitaire ce lundi 12 septembre, depuis laquelle j'ai librement accès à un ordinateur connecté sur place.
À l'heure actuelle, le devis vient tout juste d'être fait chez moi concernant la tranchée pour le raccordement à France Télécom. Si tout ça pouvait être réglé avant octobre, ce serait chouette.

Pourquoi cette odiosité ?

Hors de question de le nier : mes propos durant l'affaire "Regina" ont été généralement particulièrement odieux, et cela n'a échappé à personne. D'ailleurs rien ni personne n'oblige quiconque à m'en excuser. Et puisque l'affaire a été réglée, tout ce que je peux dire, c'est : je suis désolé.

Maintenant je tiens à féliciter et remercier de nouveau EvilWitch et Attruti. Ce sont eux qui au cours de nos conversations privées ont su mettre le doigt exactement sur mon problème : je me suis moi-même enfermé à l'aveugle dans un sophisme, la « pente savonneuse » – en quelques mots, la crainte de laisser cours à un effet « boule de neige », réel ou non.
Car voilà mon problème : la confiance, dont le manque est conventionnellement pitoyable ou pathétique. D'habitude, sur internet et particulièrement ici en public, j'évite comme possible d'afficher un manque de confiance en moi. Alors "je" décide, j'use et abuse du pouvoir qu'on me donne. Mais c'est terriblement faillible, l'illusion disparaît tôt ou tard, notamment parce que je me retrouve écrasé par des responsabilités tandis que dans le même temps, je fais moins confiance aux autres.
Mauvais plan coup sur coup, c'est la gamelle assurée.
Je défends bec et ongles ma position, je deviens une bête sauvage dans un univers qui m'apparaît hostile, armé de tous les arguments que je peux trouver, vérifiés et décortiqués, examinés, affûtés à m'empaler à travers l'œil si jamais je trébuchais dessus. Et pour ne pas virer totalement cinglé, je raisonne, et résonne. Ainsi, en un sens, je m'assourdis, en tout cas pour tout ce qui concerne le sujet de départ. Avec les éléments actuels (qui n'ont pas tant changé depuis mi-juillet), je maintiens par exemple que si le choix était encore possible et ne revenait qu'à moi, "Reine Regina/Sérum" n'aurait pas vu le jour. (En tout cas pas avant la saison 6 qui peut-être finira par me convaincre totalement, qui sait…)
Mais c'est là qu'Attruti et EvilWitch (et je dirais même Lady Junky, peut-être indirectement) ont su me faire plier, et me rendre ainsi mes sens avec un rappel en fin de compte tellement simple : si erreur il y a, quelle que soit la décision prise dans n'importe quelle situation sur ce wiki, elle est toujours minime et révocable en réalité. Ainsi peu importe qui a raison ou tort, tant que mon tort à moi est de manquer de confiance voire de respect envers les autres. Et de ça je suis désolé.


À partir d'ici, j'aborde un aspect un peu plus personnel. Je n'ai rien contre le fait de le partager (autrement je ne le ferai pas), mais autant ne pas strictement l'imposer.

Page longue. Cliquez pour lire.

Mais pourquoi cette névrose ? Qu'est-ce qui va pas chez toi ?

Si jamais vous vous posiez la question : oui, je vois quelqu'un, une psychologue. Là, c'est dit.
Ce n'est pas tant un secret, et j'en discute volontiers (les pauvres Attruti et EvilWitch peuvent en témoigner, ahah) je crois seulement ne l'avoir jamais exprimé ici.

Je le disais, je n'ai globalement pas confiance en moi, et c'est principalement de ça dont je discute. Je suis le puiné d'une grande fratrie, pas particulièrement matheux, énergique, éloquent ou sportif, ni même très sociable jusqu'à il y a deux ou trois ans seulement (soit pratiquement le début de ma première thérapie), tellement je me suis longtemps convaincu d'être comme « handicapé » par rapport aux « autres ». J'ai par exemple un mal fou à conserver des amis sur la durée, à long terme, même en petit nombre. Je suis grand par la taille, fin, une perche. Pourtant assez régulièrement c'est une carcasse déjà bien lourde pour moi, attachée à ce boulet qu'est mon passif psychologique dont je ne pourrai jamais me défaire. Il y a une part d'inné là-dedans, et tout ce que j'ai généralement vécu en presque 20 ans.

Rien à voir pourtant avec ce que d'autres ont pu vivre comme difficultés : je n'ai souffert d'aucun deuil, de rupture amoureuse ou de handicap physique. Je souffre seul parce que j'ai les capacités psychiques et émotionnelles de le faire, rien de plus. Je n'ai entre autres jamais su m'inscrire dans la dynamique familiale, du coup je me suis longtemps senti comme "mal-aimé". À tort. Mais j'étais clairement mésestimé (pas "sous-" ou "sur-", simplement "à côté", "pas comme il aurait fallu").
Pour que cette épiphanie survienne néanmoins de chaque côté, il a fallu il y a plus d'un an de cela aujourd'hui que, pour la première fois après une décennie de retenue, je crache toute ma bile et mon venin accumulés. Ce n'était pas là de la peur, même irrationnelle, comme ç'a été le cas sur le wiki cet été (d'ailleurs je n'ai aucune rancœur vis-à-vis de cette affaire !), non.
C'était de la véritable rage.
De la rage que je ne sais, même après un an, pas encore maîtriser. Je n'en ai pas l'habitude. Et elle est systématique : un propos me fait me sentir mal, sous-évalué, « traité comme de la merde » au pire, une fois, deux fois, pan !
Après plusieurs tentatives plus désespérées les unes que les autres de raisonner, le coup part, et surtout je ne veux plus l'arrêter. Volontairement ou pas, la situation est devenue irrémédiablement toxique à mes yeux. Alors pour me sortir de ce marais, ma tête et mes mains restent alors mes uniques armes. Je crache.

Et après, aussi désastreuses que puissent être les conséquences, d'une manière ou d'une autre, je me sens mieux. Indécrottablement mieux. Y'a rien à faire. Je regrette de ne pas avoir de regrets quand j'en viens à de telles situations. Oui, dans de tels cas je suis absolument odieux. Je ne dis pas que j'en suis fier, il n'y a rien dont être fier, seulement que ça me fait du bien quand je l'estime nécessaire. Personne ne s'y attend en général, et c'est là encore de ma faute, puisque je n'arrive souvent pas à m'imposer. Ce qui fait que je me sens bouffé la plupart du temps. Dans la jungle. Avec les réactions extrêmes qui vont de pair.

Tout ça c'est moi. C'est moi aussi. Je rigole, je déconne, j'adore Disney et tout ce qui brille, certes, mais ça là au-dessus c'est moi aussi. J'ai parfaitement conscience (et je dis tout ça sans colère) qu'il y a de quoi me trouver fou. Que je rie, pleure ou morde. Chacun est tout à fait libre. En tout cas je me soigne. Et au moins vous me connaissez sans doute un peu mieux. C'est peut-être ça qu'il fallait faire à un moment ou à un autre.

Quoi qu'il en soit, je reste content d'être de retour, surtout si ce n'est pas tout seul. Dans le pire comme le meilleur des cas, je sais que mon temps sur le wiki est compté, de même que celui de la série à l'antenne. Je tâcherai malgré tout de voir jusqu'où ce chemin mène. Aussi loin que possible j'espère.

Merci à tous pour votre patience, votre lecture et votre attention !

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard